Les casinos de Paris se solderont contre des clubs de jeux

Plusieurs articles qui ont fait la chronique de la presse sur le secteur des jeux d’argent ont parlé depuis casino-de-paris-l6ftbmplusieurs mois de l’affaire de la construction de casinos dans la capitale française, Paris.

Jouez en ligne sur Anna Casino

Mais la perspective de nouveaux établissements de jeux, comme ceux qui viennent d’être fermés sur le même territoire n’est pas soutenue à l’unanimité par les responsables décideurs.

De fait, la décision sur l’abolition de cette idée vient récemment d’être publiée pour laisser la place à la construction de clubs de jeux à la place.

Des entités décideuses qui ne partagent pas la même idée

L’idée de l’établissement de nouveaux casinos terrestres dans la Ville Lumière n’est pas appréciée par tout le monde, dans le monde select des personnalités de la ville.

Effectivement, après maintes et maintes négociations et débats, l’idée a finalement été abandonnée surtout de l’initiative de Bernard Cazeneuve, les responsables du casino d’Enghien-les-Bains, la maire Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet qui se sont ligués depuis le début contre le projet.

casino_de_paris_1

Les causes de ce refus sont nombreuses, concernant, entre autres choses, le danger de la prolifération du banditisme dans ce type d’établissement, chose que la ville a déjà pu éradiquer avec la fermeture d’une dizaine de ses casinos des dernieres années.

Du côté de l’établissement de jeu d’Enghien-les-Bains, le refus est d’ordre stratégique puisque ces nouveaux établissements représenteraient des concurrents direct de taille pour ce casino, le seul désormais opérationnel dans sa région.

De ce fait, aucun casino ne verra le jour à Paris selon la décision désormais officielle émise par le ministère de l’extérieur. Toutefois, une autre idée a remplacé la première, celle de l’établissement de clubs de jeux.

Des clubs de jeux pour remplacer les établissements de jeux disparus.

Les touristes viennent à Paris, non seulement pour visiter sa Tour Eiffel, mais également pour goûter à ses différents loisirs, notamment aux offres de jeux d’argent que proposent ses casinos.

Toutefois, avec la disparition de ses établissements, les touristes de la ville trouvent difficilement de quoi se divertir lors de leur séjour. Afin d’y remédier, le préfet a décidé de pencher pour l’établissement de clubs de jeux privés sur le territoire parisien en remplacement à ses casinos disparus.

Si ce type de local de divertissement est alors dédié spécialement aux touristes, il le sera essentiellement pour ceux qui auront un portefeuille bien garni.

Effectivement, ces clubs se caractériseront par une sélection très stricte de leur clientèle, notamment en prenant en compte de leur bankroll. Les joueurs modestes ne pourront donc pas y accéder. Un premier essai de 5 ans sera opérationnel d’ici 2016 avec des tables classiques de jeux.