L’histoire de Stu Ungar, un nom de carrière dans le blackjack

Le nom de Stu Ungar apparaît un peu partout dans le secteur des jeux d’argent pour avoir été un As dans plusieurs disciplines de jeux.

Il se fait le plus remarqué dans le gin rami, le poker mais surtout dans le blackjack, un jeu de cartes dans lequel il arrive à surpasser ses adversaires grâce à sa mémoire visuelle. Voici l’histoire de l’un des icônes des jeux d’argent, Stu Ungar.

Stu Ungar, le prodige du gin rami et du poker

Stu Ungar se fait une première passion pour le gin rami. Dès le début de sa carrière dans ce jeu, il se démarque des autres joueurs en remportant très facilement les parties auxquelles il participie.  Dès lors, il est craint par les autres joueurs et devient le vilain petit canard des tournois de jeux.

hqdefault

Il est écarté des compétitions et abandonne sa carrière de professionnel du gin rami pour se reconvertir au poker.

Il a la réputation de miser de très grosses sommes d’argent pour en gagner toujours plus. Son premier tournoi de poker est le Main Event des World Series de 1980, dont il remporte la première place, et au cours duquel il réalise des performances qui vont à crescendo.

Effectivement, selon Doyle Brunson, un des joueurs professionnels qu’il a affronté, l’homme s’expérimente très rapidement à chaque main en acquérant des connaissances d’une manière très concrète. Stu Ungar laisse, pourtant tomber le poker l’année suivant pour se concentrer sur un autre jeu de cartes, le blackjack.

Le blackjack, la source de sa fortune

Stu Ungar est connu pour son hétérogénéité dans le secteur des jeux d’argent. Il est dit « touche à tout » dans ce domaine en pratiquant dans une grande diversité de jeux. Comme au gin rami et au poker, il apprend aussi à jouer au blackjack, un jeu de cartes dans lequel il devient très facilement un fin connaisseur.

Il fait le tour des casinos de sa région et se fait, notamment interdire de jeu depuis plusieurs d’entre eux pour son talent de joueur. Sa tactique de jeu se base sur une grande mémorisation des cartes, un talent qu’il n’hésite pas à utiliser lors de ses parties.

stu-ungar

A partir du blackjack, l’homme arrive à gagner jusqu’à 300 000 dollars, somme gagnée au bout de six mis de jeux dans un seul casino.

Les paris sportifs, son plus grand péché

Si le joueur excelle dans les jeux de casinos, il est cependant très maladroit dans le domaine des paris sportifs. Il perd très souvent dans ses pronostics pour les paris hippiques, activité qui lui a valu, notamment le gain de 300 000 dollars gagnés au blackjack.